Bienvenue aux îles

Les îles, c’est ça.

Comme prévus, j’ai passé une semaine dans les îles : Île du Prince Edouard (PIE) et les îles de la Madeleine. Je ne me suis pas autant baigné que je pensais (l’eau y est vraiment fraîche) et je n’ai pas eut le temps de me prélacer sur les plages du New Brunswick où l’eau est chaude, car j’ai passé plus de temps que prévus sur les îles, où l’on se sent vraiment bien !

 

Depuis la dernière fois, je me suis donc rendu sur l’île du Prince Edouard en Ferry, puis j’ai longé la côte Est en une journée et demie; l’île est plus petite que les autres régions donc ça vas vite ;)

Les paysages sont sympa avec au centre la campagne, et sur les côtes des falaises rouge vif débouchant sur des plages de sable jaune et rouge. Je n’ai pas vraiment visité l’île; non pas qu’il n’y à rien à voir, mais s’il y à un endroit où il est bon de ne rien faire, c’est bien ici. Je me suis donc baladé le long des marinas, mais surtout le long des plages, où l’eau est assez chaude pour la baignade et où le sable fait de drôles de bruits sous les pieds. Les amateurs de golf y trouverons également leur bonheur avec plus d’une trentaine de terrains rien que pour l’île…

 

Etant près de Souris, ville d’où part le ferry pour aller aux îles de la Madeleine, j’ai décidé d’aller directement aux îles et de remettre à plus tard la visite du reste de l’île du Prince Edouard. Sur le bateau, j’ai fait la connaissance d’Elise et François, un couple de Français (les premiers Français que je croise depuis le début de mon trip.), super sympas qui voyagent depuis plus de 6 mois, mais sur le pouce (en stop).

A peine arrivé sur l’île, un Madelinot (Merci Lionel ;) ) nous à gentiment hébergé pour la nuit et trouvé un petit chalet au bord de l’eau; l’idéal pour de parfaites vacances; et tout ça sans rien demander.

 

C’est ainsi qu’en compagnie des Français, j’ai passé 3 jours entiers sur l’île où nous avons passé de vraies vacances. Quelques balades nous ont permit d’explorer d’immenses plages (parfaites pour la chasse aux coquillages, mais trop froide pour la baignade), de voir quelques spot de kite-surfers et véliplanchiste (tellement venteux que les îles sont réputées pour ces sports); des valons parsemés de maisons en bois de toutes les couleurs se jetant d’un coup dans l’océan offrant de belles falaises rouges vif.

 

Le centre, Cape aux Meule, est la ville principale des îles. Porte d’entrée par le ferry, c’est ici que vous trouverez des magasins, des boutiques, un bar-auberge « les pas perdus », véritable point de repère des Madelinots, un camping etc…

Sur la pointe Sud des îles (île du Havre Haubert) vous trouverez quelques ballades sympas le long des falaises, soit par la plage, soit par les vallons, ainsi qu’une belle marina et quelques lieux touristiques fermés (musés, aquarium…)

Sur la pointe Nord (Grosse île et île de la grande entrée) vous pourrez vous promenez sur d’immenses plages de sable jaune, et visiter l’île Boudreau, réserve faunique des îles ouverte aux publique. Ne soyez pas étonnés si l’on vous parle anglais car cette partie de l’archipel est principalement anglophone.

 

Arrivant à la fin de la semaine, je me suis dépêché de visiter un peu plus l’île du Prince Edouard avant de renter à Montréal.

 

Ainsi, nous avons visité le parc national de Greenwich. Ce parc est le plus petit, mais très intéressant car on peut y admirer des marais salants abritant faune et flore spécifique, et comprendre la formation d’une dune de sable.

Après avoir déposé Elise et François en chemin, je me suis dirigé vers Port la Joye, où il est expliqué l’histoire des premières colonies européennes ainsi que la déportation des acadiens par les britanniques. Après avoir écouté l’histoire de ces lieux et visité les vestiges de l’ancien fort, vous pourrez admirer l’excellent point de vue sur la campagne environnante ainsi que sur le port de Charlottetown

 

Après avoir longé la côte Sud de l’île jusqu’au pont de la confédération, reliant les 13km de mer entre l’île et le New Brunswick, je me suis rendu à l’Irving eco-centre de Bouctouche, offrant une sympathique balade le long d’une dune protégée de 12km.

 

A peine plus au nord se trouve le parc national Kouchibouguac, excellent pour les familles qui souhaitent des randonnées diversifiées et pourtant courtes et simple. Il vous sera par exemple possible de contourner l’habitat des castors, de marcher au cœur d’une forêt typique d’épinette, d’une tourbière millénaire, de marais salant, ou encore de marcher le long d’une plage et peut-être y voire des pluviers siffleurs (oiseau mignon en voie de disparition). Le parc est aussi un lieu se prêtant très bien au canoë ainsi qu’aux vélos avec de nombreuses pistes tout au long du parc.

 

 

Ainsi ce termine mon premier road-trip, plus animé encore que je ne l’aurais imaginé.

Pour le second, je suis en compagnie de ma famille, qui à décidée de prendre un peu de vacance dans ce pays. Au programme: Montréal, Québec city, Tadoussac et la Gaspésie, le tout en 3 semaines. C’est la raison pour laquelle cet article est publié un peu en retard, et ne vous étonnez pas si vous n’avez plus de mes nouvelles jusqu’à la fin du mois.

PLUS D'IMAGES

  1. Coucou barbu, ça fait toujours autant de bien de lire tes récits!! Grâce à toi on a aussi l’impression de voyager un peu :-)
    En tout cas ce blog est super, continue comme ca ne change rien. Profite bien de ta famille, donne leur le bonjour de notre part. On pense à toi. Lolo et fabcham :-)

  2. Vraiment génial ton blog. Je te dirais bien de profiter mais apparament t’as pas attendu pour le faire. Bonne continuation. Ciao

Poster un commentaire